Nos valeurs: l'égalité et la justice

Publié le par pcfuzege

Bettencourt-copie-2Nous entrons dans l’été, non seulement avec de grosses chaleurs, mais surtout dans

un climat nauséabond, insupportable où se révèle toujours plus la nature du pouvoir

sarkozyen. La révocation de deux de ses ministres ne change rien à cette situation, à

l’aggravation de la vie des familles populaires et à la connivence entre les milieux

d’affaires et les dirigeants de droite.

Le coup de chaleur est aussi sur les prix. Dès ce mois de juillet, nous paierons plus

cher le timbre poste (+ 3,5%), le gaz (+ 2 à 4%), les transports (de + 2,5 à 3,9%). La

seule baisse est celle… de la prime à la casse pour les voitures. Autrement dit,

changer sa voiture coûtera plus cher.

Les salaires, les retraites, les revenus paysans eux stagnent ou baissent. Le pouvoir

d’achat est sans cesse laminé. De plus en plus de gens tirent le diable par la queue

pendant que s’étalent honteusement les frasques des privilégiés de la fortune et des

ministres liés à la grande bourgeoisie. Et ce n’est malheureusement pas fini ! Car

pendant que la France des grandes fortunes fait bombance, celle du travail et des

retraites risque de subir de nouvelles hausses d’impôts, notamment de la TVA. Les prix

vont donc encore augmenter pour boucher les trous que crée le pouvoir en multipliant

les cadeaux fiscaux aux multimilliardaires.

Ainsi, la première fortune de France, Mme Bettencourt, a bénéficiée d’une ristourne sur

ses impôts de 30 millions d’euros au nom du bouclier fiscal sarkozyste. Oui. 30 millions

d’euros ! Avec une telle somme on peut maintenir des infirmières dans les hôpitaux,

des enseignants, des facteurs, des écoles rurales, des maternités aujourd’hui

menacées. Quel scandale, au moment même où le pouvoir décide de fermer une

quarantaine de services hospitaliers, en général à la campagne. Ce qui est encore

plus choquant c’est de voir comment le Président de la République défend cela. La

semaine dernière, il a expliqué aux députés UMP qui se font un peu secouer par leurs

électeurs en ce moment que : « Liliane Bettencourt est la femme la plus riche de

France et qu’elle est restée en France. Est-ce qu’on aurait préféré qu’elle parte en

Suisse ? Si elle avait tout lâché, l’Oréal serait déjà en Suisse… Je ne veux pas qu’elle

foute le camp en Suisse, moi » ! Si on comprend bien, on paye les plus fortunés qui

gagnent leur argent de l’exploitation du travail de leurs salariés pour rester en France

par des ristournes sur leurs impôts.

La présidence « irréprochable », « moderne », pour tous, pour ceux qui se lèvent tôt

dont on nous a parlé durant la campagne présidentielle de 2007 était bien un grand

bluff. Il a choisi l’Oréal parce « qu’elle le vaut bien » comme le dit la publicité, mais

pour… l’UMP, le parti de la protection des riches.

Faire croire que les plus fortunés sont et font la richesse de la France et qu’il faut les

garder ici est un gros mensonge. Les richesses sont créées par les producteurs, pas

par ceux qui déposent leur argent dans les paradis fiscaux. Ajoutons que l’impôt payé

selon ses capacités contributives c’est l’égalité républicaine. C’est la preuve de sa

participation à une communauté de destin solidaire selon ses moyens. Pour Sarkozy

l’égalité et la justice sont nuisibles. Et l’un de ses affidés, M. Copé, qui d’ailleurs

prétend vouloir remplacer un jour M. Sarkozy a eu cette phrase révélatrice selon

laquelle il sentait « une ambiance malsaine de nuit du 4 août ». Très révélateur n’est

ce pas, de cette droite qui va jusqu’à critiquer la nuit de l’abolition des privilèges par

l’Assemblée constituante de 1789 ! Leur seul repère de réussite c’est la fortune. Ce

n’est plus la justice, l’égalité républicaine, c’est l’argent. L’argent qui permet d’écraser

l’autre, qui corrompt. L’argent contre les hommes.

C’est notre différence fondamentale avec cette ultra-droite qui mène le pays au

gouffre. Nous luttons et lutterons pour la justice et l’égalité.

 

 

 

 

 

Commenter cet article