Sictomu : échec à l'externalisation

Publié le par pcfuzege

"Depuis plusieurs  semaines, un débat  s’est engagé entre les dirigeants, les personnels du syndicat  et les élus des différentes communes qui adhérent au Sictomu (Syndicat intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères de la région d'Uzès) sur les solutions à apporter pour collecter  dans de meilleures conditions les différents déchets.
Pour faire face à l’augmentation de la charge  de travail,  surtout en été, et améliorer la qualité du service rendu, certains proposaient d’externaliser la collecte des colonnes, où sont déposés les déchets triés (verre, cartons...).

Cette solution, qui paraissait un début de privatisation,  était combattue  par l’ensemble du personnel et par de nombreux élus.Au sein de la CCU (Communauté de communes de l'Uzège) , la majorité ne penchait pas pour cette option qui affaiblissait la régie publique et l’emploi  local et qui  se serait traduit tôt ou tard par des coûts plus élevés  pour les ménages.

« Face à cette option, je soutenais les propositions de la CGT qui préconisait  de créer les quelques emplois nécessaires au bon fonctionnement du service, de renforcer les moyens matériels  de l’entreprise  et d’améliorer le dialogue social entre la direction et le personnel. Je me réjouis de voir que c’est l’orientation qui a été retenue. Je constate que l’on a pu combattre avec succès  tous ceux qui veulent affaiblir les services publics. Il faut rester vigilant  dans d’autres secteurs et imposer aujourd’hui sur le terrain et demain politiquement  la modernisation et le développement  de services qui échappent à la loi du marché » indique Bernard Rieu, secrétaire de la section du PCF de l'Uzège."

 

Article paru dans "Midi libre" du 11 mai 2011

Publié dans Nouvelles locales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article